Fumer atrophie le cerveau

Contrairement au mythe entretenu par les cigarettiers concernant les vertus du tabagisme sur les fonctions intellectuelles, les fumeurs présentent une perte des fonctions cognitives. Celles-ci sont dues à une diminution de la matière corticale grise plus rapide que celle que l’on observe chez les non fumeurs. La revue Molecular Psychiatry publie une étude de chercheurs canadiens qui ont examiné par IRM le cerveau de 500 septuagénaires (36 fumeurs et 223 ex-fumeurs).

Le fait de fumer est lié à l’atrophie de la matière corticale du cerveau. Cette atrophie n’est pas définitive car les chercheurs ont montré que chez les ex fumeurs le cortex « semblait avoir partiellement récupéré ».

Cette récupération des fonctions cognitives peut prendre plus ou moins longtemps. La rapidité du déclin cognitif comme son éventuelle réversibilité sont difficiles à quantifier.

Les chercheurs concluent que la « récupération partielle » d’une matière corticale normale et des fonctions cognitives devrait constituer un « argument fort » en faveur de l’arrêt du tabac.

Source

Karama S

Cigarette smoking and thinning of the brain’s cortex.Mol Psychiatry. 2015 Feb 10. doi: 10.1038/mp.2014.187

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25666755

 

Tagués avec :
Publié dans Analyses scientifiques

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?