Aspect économique : cigarettiers / débitants / Etat

Le marché du tabac est une source de profits colossaux pour l’Etat

 

Combien de cigarettes sont vendues en France 

En 2011, 53,69 milliards de cigarettes ont été vendues légalement contre 54,4 milliards de cigarettes en 2008. Mais les ventes de cigarettes illégales ont atteint 10,74 milliards de cigarettes (cigarettes et contrefaçon et contrebandes) avec des ventes non domestiques licites de 3,63 milliards d’unités.

Plusieurs types de fumeurs sont recensés :

  • 34,8 millions de fumeurs expérimentateurs
  • 14,9 millions de fumeurs actuels
  • 11.8 millions de fumeurs réguliers

– Expérimentateurs : personnes déclarant consommer au moins une fois au cours de leur vie
– Actuels : au moins une cigarette au cours des 30 derniers jours
– Réguliers : usage quotidien

8 à 9 millions de Français auraient déjà essayé la cigarette électronique en 2013, «et 1 à 2 millions l’utiliseraient quotidiennement»

 

Combien le tabac rapporte-t-il à l’Etat

En 2012, 8,6 % des 17,8 milliards d’euros du CA du marché du tabac sont revenus aux buralistes, 13 % aux fabricants et aux distributeurs et près de 78,5 % à l’État. Ce dernier a ainsi perçu 14 milliards d’euros de taxes (TVA comprise) en 2012, soit 1,8 % de plus que l’année précédente.

 

Si vous voulez en savoir plus sur la relation entre l’Etat et les industrielles du tabac voici un article très révélateur de la situation… :

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/l-etat-accro-au-tabac-l-alliance-qui-tue_1611370.html

 

Où vont les taxes

taxes paquet cigtaxes paquet cig
taxes paquet cig

 

Combien de cigarettes sont achetées dans les pays voisins :

Les filières françaises des fabricants de cigarettes British American Tobacco (BAT France) et Japan Tobacco International (JIT France) utilisent une méthode proche de la collecte de paquets pour estimer la part du marché transfrontalier : des enquêteurs demandent à un échantillon de fumeurs de présenter leur paquet actuel de cigarettes/tabac à rouler et déterminent visuellement le lieu d’achat.

Durant l’enquête 2009, 22% des cigarettes et 19% du tabac à rouler étaient issus du marché transfrontalier, principalement en provenance d’Espagne et de Belgique ou Luxembourg.

A noter qu’en France, contrairement à certains pays voisins, la méthodologie et la construction des échantillons de fumeurs interrogés sont très peu explicitées par les industriels du tabac.

 

De nouveaux réseaux illégaux se développent

Face à la forte taxation des produits du tabac de nouveaux marchés illégaux ont vu le jour :

Europol définit ainsi le marché illicite du tabac :

–          Les produits de contrebande : les biens importés de manière illégale dans le but d’éviter de payer les droits de douanes et les taxes ;

–           Les produits de diversion : les biens originaux détournés des destinations officielles vers d’autres destinations ;

–          Les produits de contrefaçon : les copies illégales vendue comme des originaux ;

–          Les produits manufacturés : la production légale et illégale de produits du tabac.

La contrebande, principalement de cigarettes, représente une source d’offre illégale des provendeurduits du tabac en plein expansion. A la suite des fortes hausses des taxes sur le tabac, ce type de fourniture a, semble-t-il, considérablement augmenté : les saisies douanières de tabac sont en augmentation depuis 1999 (194 tonnes en 1999 contre 219 tonnes en 2003 et 430 tonnes en 2013, soit une augmentation de 220% en 14 ans).

Sources : Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), INSEE

 

Le marché du tabac, de nombreux acteurs y gagne!

 

Les leaders du marché du Tabac

Les quatre cinquièmes du marché français sont dominés par quatre multinationales aux diverses marques. Ce sont, dans l’ordre décroissant de chiffre d’affaires mondiaux :

  • Le suisse Philip Morris International (PMI s’est séparé d’Altria, société de tabac purement américaine, pour éviter un risque de procès aux États-Unis relatif à ses activités à l’international) ;
  • Le britannique Imperial Tobacco qui a pris le contrôle d’Altadis en 2008 (devenu Logista France SAS depuis 2013) ;
  • Le britannique British American Tobacco ;
  • Le japonais Japan Tobacco International.

Philip Morris International est le leader sur le marché des cigarettes en France en 2013 avec 4
2,2% des parts de marché grâce aux marques Marlboro et Philip Morris. Le groupe Seita Imperial Tobbaco (Fortuna, Gauloises, Gitanes…), représente 25,2% des parts de marché. Il est suivi de Japan Tobacco International (Camel, Winston…) et de British American Tobacco (Lucky Strike, Benson & Hedge…) avec respectivement 17,1% et 16,4% des parts de marché en 2013.

Les cigarettes blondes représentent 95,6% des ventes en 2013 contre 89,9 en 2005, au détriment des brunes qui voient d’année en année leurs parts de marché diminuer.

Sources : Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)
 
Ces grands grand industriels ont un pouvoir conséquent sur notre société, si vous souhaitez en savoir plus :
https://www.youtube.com/watch?v=rLTg5PnSp9A  
http://www.lexpress.fr/actualite/medias/cash-investigation-sur-le-tabac-edifiant-ou-manicheen_1609192.html
 

Combien gagnent les cigarettiers?

Voir ci dessous le schéma proposé.

affich-5

 

Evolution d’un cigarettier coté en bourse par rapport au CAC 40

courbe bourse

Source : Boursorama banque

 

Combien gagnent les débitants

Chaque fois qu’un débitant vend un paquet de cigarettes ou de tabac, il gagne 8% sur le prix de vente du paquet.

Lorsque le prix du paquet est augmenté, le buraliste qui travaille au pourcentage gagne évidemment plus.

On sait qu’une augmentation de 10% du prix du paquet entraine une diminution de la consommation de 4%. Il faut que l’augmentation soit supérieure à 10% pour avoir un réel impact sur la diminution de la consommation. Donc sur un paquet vendu 5 € avant augmentation, le buraliste gagne 0.6 €. Sur un paquet vendu 5.50 € après augmentation de 10% le buraliste gagne 0.66 €.

La consommation ayant diminuée de 4% il ne va plus gagner que 0.633% ce qui reste supérieur à ce qu’il gagnait avant l’augmentation de 10%. Il gagne alors en plus 0.033 € par paquet soit 5.6% de plus qu’avant.

Cette année le prix du paquet n’a été augmenté que de 6 %, ce qui était demandé par les cigarettiers pour augmenter leurs bénéfices et ne pas contrarier la consommation. La consommation non seulement n’a pas diminué, au contraire elle a augmenté.

(www.alliancecontreletabac.org)

Malheureusement ce commerce est un commerce criminel responsable en France chaque année de 65 000 décès.

Ce commerce est toute fois florissant puisque les cigarettiers réussisent à recruter chaque heure 14 jeunes qui vont commencer à fumer et parmi lesquels 7 deviendront accros. La boucle est bouclée.

 

Et vous dans tout ça?

Petit calcul mental

Si j’arrête de fumer combien d’argent je peux économiser ?

Un paquet de cigarettes coûte 6,70€, si vous fumez 10 cigarettes par jour ce qui correspond à un fumeur « moyen », cela vous coûte donc 1223€ à l’année, soit plus de 100€ / mois net d’impôt, équivalent à une augmentation de plus de 200€ / mois sur votre salaire brut mensuel.

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?