Jeune et tabagisme

L’enfant et le tabac

Le jeune peut-être intoxiqué par le tabac déjà dans sa vie intra-utérine. On retrouve en effet les métabolites de la nicotine dans les structures embryonnaires et fœtales. Le jeune subit donc déjà in utero, les malformations liées au tabagisme comme par exemple des fentes labiales et palatines (risque relatif 1.6 à 1.79).

Le jeune peut présenter des troubles du comportement. Par exemple une étude portant sur 13000 enfants dont la mère avait fumé pendant la grossesse a démontré qu’ils présentaient des troubles du comportement ou un déficit de l’attention avec hyper activité. Ces risques étaient proportionnels à la consommation tabagique de la mère.

Les lésions cellulaires du système nerveux du jeune cerveau sont dues au déficit d’oxygénation provoqué par le CO qui est inhalé avec la fumée du tabac (ou du joint).

L’enfant de mère fumeuse a un risque augmenté de 72% de faire des infections bronchiques, si c’est un autre membre de la famille qui fume l’augmentation des infections bronchiques n’est que de 29% : « Parents fumeurs : enfants tousseurs ».

La bronchiolite, inflammation des dernières ramifications de bronches, particulièrement grave chez le nourrisson est encore aggravée par le tabagisme passif.

Les otites de l’enfant soumis au tabagisme passif voient leur fréquence augmentée de 48% par rapport à celui de l’enfant indemne de tabagisme passif. Près de la moitié des otites est attribuée au tabagisme passif. (1)

(Le quotidien du médecin n°8650 04/11/2009; La grossesse et le tabac, Michel Delcroix, Que sais-je? éditions puf 2002)

L’adolescent et le tabac

En 2008 :

  • 70.7% des jeunes de 17 ans ont expérimenté le tabac
  • 28.9% des jeunes de 17 ans sont des fumeurs quotidiens
  • 7.7% des jeunes sont des fumeurs intensifs (> 10c/j)

Cannabis

Ces chiffres ne peuvent pas être séparés de ceux du cannabis pour lequel en 2008 :

  • 42% des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis (46.3 %des garçons et 37.9 %des filles)
  • 24.7% des jeunes de 17 ans fument le cannabis mensuellement
  • 7.5% des jeunes de 17 ans fument le cannabis régulièrement (11% chez les garçons et 4% chez les filles)
  • 3.2% des jeunes de 17 ans fument le cannabis quotidiennement.

La fumée de cannabis contient des substances cancérigènes comme celle du tabac, elle est toxique donc pour le système respiratoire. L’association du cannabis au tabac entraîne des cancers du poumon plus précoces que le tabac seul. Les risques respiratoires sont multipliés dans certaines conditions d’inhalation (pipes à eau, «douilles»).

(Enquête ESCAPAD 2008, Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies)

Témoignage

Sur les risques scolaires

J’étais bon au lycée, je fumais avec les copains. J’ai été à Math Sup’ et je n’ai pas tenu. Le pétard m’empêchait d’imprimer. J’écoutais mais j’étais un peu défoncé. Je me suis fais virer. Je suis à la fac. (Pierre)

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?