Les trois assassins

Ils s’en vont souvent par trois, on les appelle les trios. Ils sont partout. Parmi les trios célèbres on trouve dans les romans : les trois mousquetaires, dans les films : le bon, la bête et le truand, dans les dessins animés : les trois petits cochons (Nif-Nif, Naf Naf et Nouf-Nouf), dans l’art : les trois grâces (l’allégresse, l’abondance et la splendeur), dans la vie : les trois parques (Clotho qui décidait de la naissance, Lachesis qui réglait la destinée de chacun et Atropos qui avec ses ciseaux coupait le fil de la vie des humains).

Le trio d’aujourd’hui est à la fois célèbre et inconnu : c’est un trio d’assassins discret et redoutable, né dans la culture indienne et ramené par Christophe Colomb avec le tabagisme. Ce trio vit dans la fumée du tabac : il est composé du monoxyde de carbone, du groupe des goudrons cancérigènes et de l’association des irritants. Ces trois là sont responsables du plus important des holocaustes connus de l’Histoire. Celui dans lequel le fumeur est détruit, tué, et entièrement consumé par la fumée qu’il a inhalée. Le fumeur est ainsi sacrifié comme étaient sacrifiées les victimes lors des sacrifices en usage chez les juifs (holocaustos : bruler tout entier).

Ce trio (monoxyde, goudrons, irritants) agit à visage masqué et quand il frappe il tue sans jamais être incriminé. C’est le premier au hit parade des assassinats en masse. Par exemple on entend que Freud est mort d’un cancer de la mâchoire, la vérité est qu’il est mort tué par les goudrons. Le grand Walt Disney est mort à 65 ans d’un cancer du poumon. Non : Walt Disney est mort des mains des goudrons tueurs. Steve Mc Queen est mort à 50 ans lors d’une attaque cardiaque le lendemain de son opération pour un cancer du poumon : une fois de plus le trio avait sévi et dans ce cas il s’y est pris à deux fois. Le groupe des goudrons avait frappé d’abord puis le monoxyde de carbone est venu achever le crime. Quelques fois même, le trio frappe son géniteur. C’est ainsi que le groupe des irritants a assassiné R.J. Reynolds le fondateur de la R.J. Reynolds Tobacco Company. Le roi du tabagisme mourrait ainsi d’un emphysème à l’âge de 59 ans. Son filleul, David Mc Lean (le Marlboro Man) mourrait d’emphysème dans les mains des irritants.

Ce trio d’assassins fonctionne sans être inquiété. Il frappe aussi bien celui qui passe le karcher que le pauvre con, que le Moi Président ou que M. Dupont à l’exception des non fumeurs. Rien ne lui fait peur. Il faut dire que l’Etat le couvre. En retour il est bon joueur car il reverse, tout compris, plus de 80% des bénéfices de ses crimes à son vrai patron : l’Etat.

Passez la monnaie, passez la monnaie et ça tuait.

 

Dr Pierre Rouzaud
A propos de

Toxicologue
Docteur en Médecine, en Pharmacie, Ingénieur des Sciences
Président de Tabac & Liberté, Toulouse, France

Publié dans Editos du site

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?