Poumon : cancer effroyable

Le cancer du poumon est le plus mortel : 39 495 nouveaux cas en 2012, 29 949 décès.

Si on le compare aux autres cancers, celui qui présente le moins de risques est le cancer de la prostate : 56 841 nouveaux cas ont entrainé 8 876 décès, puis vient le cancer du sein : 48 763 nouveaux cas ont entrainé 11 886 décès, puis vient le cancer colorectal : 42 152 nouveaux cas ont entrainé 17 722 décès.

Le cancer du poumon reste donc gravissime. Malgré une légère amélioration, le taux de survie à cinq ans reste faible. En 15 ans il est passé de 13% à 17%.

Il n’y a pas à ce jour de traitement optimum pour le cancer du poumon, l’amélioration ne passera donc que par la prévention et la réduction du tabagisme.

Au vu de ces chiffres publiés à la suite d’une enquête conduite par l’Institut National de Veille Sanitaire (I.N.V.S.) et l’Institut National du Cancer (INCA), le patron de l’INVS François Bourdillon confirme que « la seule arme que l’on a contre ce cancer  c’est la prévention du tabagisme ».

Source

Le Monde 03.02.2016 p.9

Tagués avec :
Publié dans Revue de presse

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?