Nouveau traitement ?

Après avoir observé que l’administration répétée d’inhibiteurs de l’acétylcholinestérase diminuait l’auto-administration de nicotine chez les rats, une équipe de chercheurs américains a fait l’essai chez l’homme.

Ils ont administré de la galantamine chez des individus fumeurs décidés à arrêter, comparé à un groupe placebo.

Le traitement a duré 15 jours (8mg/j la première semaine, 16mg/j la deuxième).

Les fumeurs sous galantamine présentaient une réduction significative de la satisfaction de fumer et une récompense  moindre après avoir fumé.

Les fumeurs sous placebo ne présentaient pas de modification de ces 2 critères.

Pour les deux groupes la consommation avait diminué, de 12% pour le groupe sous galantamine 7% pour le groupe sous placebo. Ces résultats de sevrage sont modestes mais soulignent le rôle de récepteurs à l’acétylcholine mais aussi de la prise en charge des fumeurs

Source

RL Ashare , BA Kimmey , LE Rupprecht, ME Bowers, MR Hayes, HD Schmidt, « Repeated administration of an acetylcholinesterase inhibitor attenuates nicotine taking in rats and smoking behavior in human smokers« , Translational Psychiatry, 2016 6: e713; 10.1038/tp.2015.209

Tagués avec :
Publié dans Analyses scientifiques

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?