Le tabac amincit… le cortex

La consommation de tabac favorise la survenue de la démence notamment de type ALZEIMER.

Des chercheurs ont utilisé les données de la « Lothian Birth Cohort 1936 ».

Tous les sujets nés en 1936 en Ecosse ont eu en juin 1947 une évaluation du QI et 666 des 866 survivants dans la région d’Edinburgh ont eu une IRM.

Parmi ceux-ci 504 n’avaient pas de démence. 36 étaient fumeurs 223 ex fumeurs et 245 n’avaient jamais fumé. La consommation de tabac était associée à la réduction de l’épaisseur corticale. Il y a une corrélation négative entre l’importance du tabagisme et la finesse du cortex.

Par contre pour ceux qui ont arrêté de fumer il y a une corrélation positive entre l’épaisseur corticale et le délai d’arrêt de la dernière cigarette : 0,9 année sans fumer corrigent les effets corticaux d’une consommation de 1 paquet année cigarette.

Le tabac aurait donc un effet neurotoxique de caractère réversible.

Il est associé à la démence mais à l’arrêt du tabac cette association est réversible.

Source

KARAMA S. et coll.

Cigarette smoking and thinning of the brain’s cortex. Molecular Psychiatry. 2015. Doi : 10.1038/mp.2014.187

http://www.nature.com/mp/journal/v20/n6/full/mp2014187a.html

Tagués avec :
Publié dans Analyses scientifiques

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?