Du cannabis pour oublier

Le cannabis altérerait la fonction mnésique qui permet de distinguer les vrais souvenirs des faux souvenirs ! Les anciens consommateurs de cannabis même abstinents seraient plus enclins aux faux souvenirs comme le démontre une étude contrôlée d’imagerie cérébrale sur 16 individus, consommateurs quotidiens de cannabis sur les deux dernières années au moins.

L’âge moyen d’initiation était de 17 ans. La moyenne de la durée de consommation était de 21 ans et les occasions de consommation variaient de 4 000 à 246 375. La consommation moyenne de cannabis était de 5 cigarettes.

Les troubles de la fonction mnésique seraient aussi associés à des altérations du fonctionnement du lobe temporal médian et externe. Cette altération suggérerait une dégradation de la mémoire épisodique.

Source

RIBA J. et all.

« Telling true from false : cannabis users show increased susceptibility to false memories ». Molecular Psychiatry 2015. 20 : 772-777 31 mars 2015.

http://www.nature.com/mp/journal/v20/n6/abs/mp201536a.html

Tagués avec :
Publié dans Le coin du cannabis

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?