Dépression chez la femme enceinte en désir d’arrêter de fumer

Les femmes qui fument pendant la grossesse font courir des risques de morbidité et de mortalité pour l’enfant. Mais les femmes présentant des antécédents de dépressions sévères ont des difficultés pour arrêter le tabac et, en cas de succès du sevrage, peuvent présenter un syndrome grave de dépression. Aussi le sevrage d’une femme enceinte doit être précédé de l’évaluation d’un éventuel état dépressif.

Dans l’étude réalisée par Blalock et al. le seuil de la dépression est évalué par la Primary Care Evaluation of Mental Disorders et le DSM-IV chez 139 femmes enceintes voulant s’arrêter de fumer. Dans cet échantillon 63 % des patientes présentent des caractères évoquant une dépression actuelle ou passée. Mais 46 % frôlent le seuil limite de la dépression, et 20 % présentent des caractères d’une dépression majeure dont la moitié avec dysthymie.

Il est donc tout à fait important avant de commencer un sevrage chez une femme enceinte d’évaluer son état mental à la recherche d’une symptomatologie dépressive latente, qui constituerait un obstacle au sevrage tabagique et ferait courir le risque d’apparition d’une complication à type d’accès dépressif aigu.

Source

Blalock JA, Fouladi RT, Wetter DW, Cinciripini PM – Depression in pregnant women seeking smoking cessation treatment – Addict Behav 2005 ; 30 :

Publié dans Analyses scientifiques

Publié récemment sur facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

L’accès Premium

Rejoignez l'association et bénéficiez d'un accès complet à tout le site et d'un abonnement à notre newsletter d'information.

La lettre de Tabac & Liberté

Devenez formateur !

Vous êtes un professionnel de la santé désirant rejoindre les rangs de nos formateurs ? Contactez-nous

Connexion

Mot de passe perdu ?